Chiropraxie : la thérapie manuelle en toute sécurité, mieux remboursée



Logo Association Française de (DR)

Logo Association Française de (DR)

Cette journée du 18 mars 2013 marque une nouvelle étape de la reconnaissance de la chiropraxie et de ses bienfaits dans la prise en charge des pathologies du dos et des membres :

· L’Académie de médecine a reconnu l’intérêt thérapeutique des manipulations vertébrales dans la prise en charge du mal de dos.

·Les agences régionales de santé ont validé les diplômes de tous les chiropracteurs membres de l’AFC.

Un gage de sécurité supplémentaire pour les patients, qui par ailleurs seront toujours mieux remboursés par leur complémentaire santé.

Douleurs du dos, de la nuque : l’intérêt thérapeutique des manipulations vertébrales reconnu.

Dans son récent rapport « Thérapies complémentaires : leur place parmi les ressources de soins », l’Académie de médecine reconnait pour la première fois l’intérêt des manipulations vertébrales dans la prise en charge des lombalgies, des cervicalgies, mais également des céphalées d’origine cervicale.

Si le rapport ne distingue pas ce qui relève de l’ostéopathie et de la chiropraxie, qui recourent à des techniques différentes de manipulations, le Sages de l’Académie de médecine relèvent une qualité supérieure de la formation des chiropracteurs. Une formation dispensée sur six ans, selon un programme proche de celui des étudiants en médecine, par un corps enseignant fort de 10 médecins (sur 65).

L’AFC rappelle en outre que les chiropracteurs sont les seuls professionnels non-médecins autorisés à pratiquer les manipulations au sens médical du terme, les manipulations dites « forcées ».

Comment s’assurer qu’un chiropracteur est bien diplômé ?

Protégé par la loi française, le titre de chiropracteur est réservé aux titulaires d’un diplôme sanctionnant une formation spécifique à la chiropraxie.

Comme tous les professionnels de santé et les autres usagers de titres professionnels du champ sanitaire (ostéopathe, psychothérapeutes, notamment), les chiropracteurs français se voient désormais attribuer un numéro ADELI, soumis à la vérification de leur diplôme par leur agence régionale de santé.

Récemment installés et reconnus en France, de nombreux chiropracteurs exerçant sur le territoire sont encore diplômés d’établissements de formation étrangers. L’attribution du numéro ADELI offre une meilleure lisibilité à la profession. A terme, les chiropracteurs seront tenus d’afficher leur numéro sur leurs plaques professionnelles.

Pour s’assurer qu’un chiropracteur dispose de son numéro ADELI, les patients peuvent se rapprocher de l’Agence régionale de santé dont ils dépendent ou de l’Association française de chiropraxie dont tous les membres ont vu leur diplôme validé.

Complémentaire santé, une couverture renforcée

La prise en charge des soins chiropratiques par les complémentaires santé s’est encore étendue en 2012.

Prenant acte des bienfaits scientifiquement prouvés de la chiropraxie sur les problèmes de dos (torticolis, sciatiques, lombalgies…) et des membres (tendinites,…), plus de 360 compagnies font désormais le choix de proposer à leurs clients des contrats intégrant la prise en charge totale ou partielle des soins chiropratiques. En fonction des contrats, les remboursements s’étalonnent de 15€ par séance pour deux consultations annuelles à près de 100% des honoraires avec un montant maximal sur l’année.

En fonction des praticiens, de leur expérience et de leur lieu d’exercice, les honoraires des consultations s’élèvent de 35€ en province à 70€ en moyenne à Paris.

Communiqué de presse de l’Association française de chiropratique