Les Français se font de moins en moins vacciner



© Inserm, M. Depardieu

© Inserm, M. Depardieu

Au fil des années, les Français sont de moins en moins enclins à se faire vacciner. La baisse des ventes de vaccin ne fait que confirmer une tendance déjà observée depuis plusieurs années.

Dans un véritable climat de défiance, et selon des chiffres publiés par IMS Health, entre 2008 et 2012 les ventes ont chuté en moyenne de 12% (en unité) et de 30% (en valeur).

Une baisse qui s’observe dans toutes les catégories de vaccins y compris pour les vaccins pédiatriques.

On peut même parler de baisse sévère en ce qui concerne les vaccins contre la rougeole dont la chute atteint les 40%.

On enregistre également une baisse  de 33% pour la rubéole, de 23% pour la typhoïde ou bien encore 11% pour les  ROR (rougeole, oreillons, rubéole).

Parmi les autres baisses : – 6,5% pour l’hépatite B, – 26% pour le méningocoque, – 2% pour le pneumocoque, – 8% pour le tétanos…

Selon le cabinet IMS Health, cette baisse s’explique à la fois par un climat de défiance des français vis à vis des médicaments mais aussi par l’impact « faible ou nul » de l’accord entre médecins généralistes et caisses de sécurité sociale sur un objectif de vaccination anti-grippale de 75% pour les personnes âgées.