Cancer du bitume : Eurovia jugée coupable de « faute inexcusable »



La société de travaux publics Eurovia (groupe Vinci) a été jugée coupable de « faute inexcusable après qu’un ouvrier du bitume ne décède des suites d’un cancer de la peau en 2008.

C’est la cour d’appel de Lyon qui a rendu ce verdict hier condamnant la société Eurovia à verser 2000.000 euros de dommages et intérêts à la famille de cet ouvrier décédé le 3 juillet 2008 alors qu’il n’était âgé que de 56 ans.

Un jugement unique en France qui, pour la première fois, a établi un lien de causalité entre le cancer de la peau et l’activité professionnelle d’un ouvrier.

Pour son avocat cité par le NouvelObs, il s’agit d’un « procès exemplaire de nature à mettre un terme à un scandale sanitaire (…) d’ un arrêt à marquer d’une pierre blanche ».

La cour d’appel de Lyon n’a fait que confirmer la décision du tribunal des affaires de sécurité sociale (Tass) de Bourg-en-Bress. En 2010 déjà la société se voyait condamnée pour « faute inexcusable », le tribunal estimant qu’il y avait bien un lien entre le cancer de la peau de cet ouvrier et les fumées toxiques dégagées par le bitume.