Marisol Touraine veut encourager le don d’organes



Alors que se déroulait hier, mercredi 17 octobre 2012, la Journée Mondiale du Don d’Organes, Marisol Touraine,  ministre des Affaires sociales et de la Santé, a fait part de sa volonté de mieux informer les français sur cette action de solidarité qui permet de sauver des vies.

Et pour sauver ces vies, une seule solution, augmenter le nombre de donneurs et donc encourager la réflexion et la prise de position.

« Moins d’une personne sur deux a fait connaître son choix sur le don d’organes, c’est encore trop faible. » a déclaré la Ministre qui veut renforcer l’information tant du grand public que des associations.

Il s’agit d’innover, pour inciter chaque personne majeure à exprimer son choix : être donneur et le faire savoir à son entourage, ou refuser de l’être et s’inscrire au fichier national des refus aux dons d’organes » a t-elle rajouté.

L’occasion de vous rappeler que selon l’Agence de biomédecine, entre 2000 et 2010, le nombre de personnes prélevées a augmenté de 51 % et le nombre de greffes de 47 %. Mais parallèlement les besoins en greffons n’ont cessé de croître et le niveau de l’activité –bien que croissant- ne suffit pas à répondre à la demande.

En 2010, 9 109 personnes étaient encore en attente de greffes et 4 708 personnes étaient greffées. 250 patients sont décédés faute de recevoir un greffon à temps alors que près d’un prélèvement possible sur trois est encore refusé. D’où l’importance de donner le plus d’impact possible à la récente campagne « Pour sauver des vies, il faut l’avoir dit ».