Dépenses de santé : le reste à charge des ménages stable



Alors qu’une majorité de Français estime que la santé coûte trop cher, les comptes nationaux de la santé, tels que publiés par  la Drees,  montrent que le reste à charge des ménages est resté stable l’an dernier en France.

Si les dépenses de santé sont bien orientées à la hausse, le reste à charge des ménages, après les remboursements de la Sécurité sociale et des complémentaires santé, est resté stable à 9.6%.

Comme le rappelle très justement le quotidien économique « Les Echos », la France est le pays de l’OCDE où cette part des dépenses restant à charge est la plus faible.

De ces chiffres publiés hier, on retiendra également que le montant des dépenses courantes de santé s’est élevé à 240 milliards d’euros en 2011, soit 12 % du produit intérieur brut .

Dans le détail c’est la consommation de soins et de biens médicaux (CSBM) qui en représente les trois quarts avec 180 milliards d’euros.

Et si les dépenses de soins de ville sont en hausse sensible,   on note une diminution du prix des soins hospitaliers mais aussi de celui des médicaments notamment grâce à la généralisation de l’usage de génériques.