Et si le sperme avait des propriétés antidépressives?



Crédits photo : © Fotolia

Le sperme a t-il ou pas des propriétés antidépressives ? Des chercheurs américains de l’Université d’État de New York le pensent après les résultats d’une étude menée en 2002 mais qui refait surface aujourd’hui dans la presse britannique et dont se fait l’écho le National Health Service (NHS), le système de la santé publique du Royaume-Uni.

Selon cette étude, qu’il est nécessaire de prendre avec beaucoup de précaution, la présence de composés antidépresseurs dans le sperme aurait pour conséquence de favoriser le bien-être mental et le sentiment d’affection.

Ainsi, et selon cette étude menée auprès de 293 étudiantes, les femmes ayant des rapports non protégés seraient moins déprimées que celles utilisant régulièrement ou systématiquement ce moyen de contraception et obtiendraient de meilleurs résultats aux tests cognitifs.

A noter que pour étayer les conclusions de leur étude, les scientifiques ont indiqué avoir comparé les résultats de femmes abstinentes et de femmes ayant une vie sexuelle active. Elles ont notamment été questionnés sur la fréquence et la cadence de leurs rapports, sur le type de contraceptifs qu’elles utilisaient et sur d’éventuels symptômes dépressifs.

Attention toutefois à ne prendre au pied de la lettre les résultats de cette étude qui ne prend pas en compte de nombreux facteurs pouvant eux aussi influer sur l’humeur des femmes.