Alzheimer: abandon d’un traitement expérimental porteur d’espoir



©National Institutes of Health

Dans un communiqué commun les deux laboratoires Pfizer et Johnson & Johnson ont annoncé hier qu’ils mettaient un terme au développement d’un traitement expérimental permettant de combattre la maladie d’Alzheimer.

Selon le communiqué, les essais de phase 3 (étape finale) de la molécule « bapineuzumab » n’ont malheureusement pas débouché sur les améliorations espérées pour les capacités cognitives ou fonctionnelles. Ils étaient menés sur des patients atteints d’une forme légère ou modérée de la maladie.

C’est après les échecs successifs de deux essais que les laboratoires américains ont pris cette décision.

Comme le rappelle très justement l’AFP, c’est la deuxième fois en moins d’un mois que ces deux laboratoires annoncent une déception pour cette molécule.

En juillet dernier ils annonçaient déjà la fin d’un essai clinique de phase3 qui consistait en l’injection en intraveineuse de la molécule « bapineuzumab » chez des patients porteurs du gène ApoE4.

Là aussi, aucune amélioration des capacités cognitives n’avait été constatée