Le café c’est bon… mais sous conditions



hart_es_anna/Flick

On le sait depuis un certains temps déjà, le café a bien des vertus… De récentes études ont plusieurs fois démontré qu’une consommation régulière pouvait avoir de nombreux bénéfices pour la santé. Plus de 150 études ont ainsi été publiées sur le sujet cette année rappelle « Le Figaro Santé ».

L’une des dernières études en date parue au mois de Mai nous apprenait qu’une consommation quotidienne de café pouvait réduire les risques de mortalité de 10% voire de 15%.

A l’automne dernier une autre étude  révélait qu’une consommation d’au moins trois tasses de café par jour pouvait réduire de 20%  les risques de contracter certains types de cancer de la peau comme le basaliome, l’un des plus fréquents cancer de la peau.

D’autres études ont aussi tenté de démontrer les effets positifs du café sur les maladies cardio-vasculaires, les cancers digestifs, le diabète sucré et même sur les maladies de Parkinson et d’Alzheimer.

Et si ces différentes études n’arrivent pas forcément aux même conclusions, toutes ou presque s’accordent à dire que la consommation de café doit rester raisonnable !

Citée par l’AFP,  Astrid Nehlig, directrice de recherche à l’Inserm et spécialiste des effets du café sur la santé, précise toutefois que pour être bénéfique cette consommation ne devra pas dépasser les « 200 à 300 mg de caféine par jour»

Pour autant attention aux excès rappelle Jean Costentin, professeur de pharmacologie à la faculté de médecine de Rouen, auteur d’un livre sur le sujet.

Le café peut aussi provoquer des  brûlures d’estomac et augmenter le taux de cholestérol lorsqu’il est non filtré.

D’autre part certaines substances issues de la torréfaction peuvent aussi être cancérigènes précise le Professeur Costentin qui invite les femmes enceintes  à ne pas consommer plus d’une tasse par jour et les femmes ménopausées à  éviter toute consommation excessive afin de ne pas favoriser risque d’ostéoporose.