800 morts subites de sportifs chaque année en France



Photo : Peter van der Sluijs (CC 3.0)

Chaque année 800 morts subites de sportifs sont recensées en France. Ces décès, bien souvent inexpliqués, se produisent à l’occasion d’une activité sportive d’intensité moyenne ou forte.

Faute d’investigations poussées dues à l’absence d’autopsie systématique, 78% de ces accidents restent d’origine indéterminée dans la population étudiée (hors sportifs de compétition) dont l’âge moyen est de 46 ans (± 15 ans) et qui est composée de 95% d’hommes sans antécédent cardio-vasculaire.

Face aux suspicions liées au dopage, mais aussi pour tenter d’y voir un peu plus clair, l’Académie de Médecine réclame donc que des autopsies soient systématiquement pratiquées dans ce type de décès. Objectif : éclaircir les morts subites de ces sportifs amateurs.

Dans un rapport publié plus tôt cette semaine l’Académie  a rappelé  que le fléau du dopage ne concernait malheureusement pas que le sport de haut niveau. Plusieurs études ont en effet  révélé que les sportifs amateurs, y compris les séniors et les enfants, pouvaient également être touchés par le dopage

« Les morts subites liées au sport dans la population générale sont considérablement plus répandues que ce qui était supposé précédemment » a écrit l’Académie.