Faut-il éviter les régimes pour maigrir ?



Non les régimes dit « restrictifs » ne sont pas efficaces dans la lutte contre le surpoids et/ou l’obésité. A l’automne dernier déjà la Haute Autorité de Santé (HAS) mettait en garde contre les régimes amaigrissants et leurs conséquences (voir ici)

A l’époque elle écrivait alors dans ses recommandations « Les régimes à visée amaigrissante ne sont pas recommandés, quelle qu’en soit la nature car ils sont nocifs et inefficaces à long terme ». Et de recommander pour ceux qui en on réellement besoin une prise en charge médicale afin d’aider les patients à trouver un équilibre alimentaire en changeant durablement ses habitudes.

Même son de cloche aujourd’hui avec les résultats préliminaires de l’étude épidémiologique NutriNet-Santé. Il en ressort, chez les personnes ayant suivi un régime amaigrissant au cours de ces 3 dernières années, que ces régimes ne sont pas efficaces sur le long terme.

« La répétition des régimes et les régimes restrictifs « marketés » reposant sur une méthode définie sont moins efficaces à long terme que les régimes basés sur le suivi global des recommandations nutritionnelles » écrivent les responsables de l’étude.

D’autre part et aux yeux des nutrinautes ils apparaissent plus compliqués, plus frustrants et plus difficiles à mettre en oeuvre que les régimes basés sur les recommandations nutritionnelles globales. Ces derniers présentent en outre l’intérêt d’intégrer une activité physique régulière.

Au total, si le suivi des recommandations nutritionnelles est déjà reconnu comme associé à un moindre risque de prise de poids,
les résultats de l’étude suggèrent qu’isl offrent les meilleures chances de réduction de poids (notamment chez les sujets en
surpoids) tout en maintenant un meilleur état nutritionnel.

Article pouvant vous intéresser : L’effet yo-yo ou comment prévoir l’échec des régimes par le Docteur Erard de Hemricourt