Envie d’uriner la nuit ? Question de protéine



Nous ne sommes pas tous égaux face à l’énurésie nocturne ou l’envie soudaine d’aller uriner au beau milieu de la nuit. Certains pourront faire leur nuit sans être réveillé, d’autres au contraire verront leur nuit interrompue par une irrésistible envie d’aller aux toilettes, voire par un lit déjà mouillé.

Selon les résultats d’une étude japonaise dont se fait l’écho aujourd’hui « Le Figaro », c’est une protéine qui est  l’origine de cette grande injustice de la nature. Cette protéine, la connexin43, intervient dans le fonctionnement des rythmes circadiens et détermine quel volume de liquide la vessie peut contenir.

En modifiant génétiquement des souris, afin qu’elles ne produisent  pas cette protéine, les scientifiques ont constaté que les muscles de leur vessie  étaient aussi sensibles la nuit que le jour. A contrario ils ont constaté que la  vessie des souris «normales» tolérait une plus grande contenance la nuit, sans ressentir le besoin d’uriner.

Pour ces chercheurs de l’université de Kyoto il ne fait aucun doute sur le fait que  la connexin43 joue un rôle dans le défaut d’adaptabilité du système urinaire à la nuit .