Les troubles de l’érection : au fond une chance ?



Crédits photo : © Fotolia

Sujet tabou s’il en est, les troubles de l’érection ne doivent pas être pris à la légère. Hier à Montpellier, lors des 5eme Assises françaises de sexologie et de santé sexuelle, des sexologues ont tenu à attirer l’attention sur ces problèmes  qui touchent environ 1 homme sur 3.

Les problèmes érectiles peuvent en effet représenter un signe précurseur d’autres pathologies.

Rappelant que ce dysfonctionnement pouvait avoir de multiples causes, le Docteur Audrey Gorin a rappelé qu’il s’agissait d’un  « symptôme objectif, parfois le premier qui pouvait permettre de détecter une maladie qui n’est pas encore apparue ou de mettre en lumière une pathologie dont le patient n’a pas conscience. »

Les pannes sexuelles pourraient ainsi être le signe de problèmes cardiaques non encore diagnostiqués ou d’une dépression.

« Très souvent, ces maladies n’auraient pas été diagnostiquées si vite sans une panne sexuelle. » a indiqué cette psychiatre-sexologue à Marseille et co-animatrice  d’une table ronde au titre un peu provocateur : « La panne d’érection : au fond une chance ? ».

Pour autant pas question pour ces spécialistes d’affoler la gente masculine en  l’incitant à consulter dès la première panne. Elle a tenu ainsi à rappeler que les troubles érectiles pouvaient aussi s’expliquer par des problèmes tels que : diabète, problème de prostate, cholestérol, médicaments, surpoids, tabac, dépression, tension dans le couple, stress…

Les 5es Assises françaises de sexologie et de santé sexuelle se poursuivent jusqu’à dimanche au Palais des Congrès -Corum – de Montpellier.

Plus d’infos sur www.assises-sexologie.com