La grippe reste épidémique



©2012 - Sentinelles/Inserm

La semaine dernière, la grippe est restée épidémique en France Métropolitaine selon le dernier bulletin des GROG (groupes régionaux d’observation de la grippe).

Ainsi et selon ce bulletin, l’activité est restée épidémique dans la plupart des régions françaises même si elle a pu être très hétérogène au sein d’une même région.

Depuis le début de l’année, et selon l’estimation GROG, plus de 4 millions de personnes auraient déjà consulté pour une grippe dont 700 000 la semaine dernière (du lundi 27 février au dimanche 4 mars 2012).

Dans son bulletin les GROG rappellent qu’en raison de la vulnérabilité des personnes âgées dépendantes et de la co-circulation de plusieurs variants A(H3N2), la vigilance s’impose dans les établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes.

Même constat du côté des médecins du réseau Sentinelles/Inserm où la surveillance des syndromes grippaux révèle une incidence des cas vus en consultation de médecine générale estimée à 449 cas pour 100 000 habitants (soit 285 500 nouveaux cas). C’est toujours au-dessus du seuil épidémique fixé à 139 cas pour 100 000 habitants.

Selon le réseau Sentinelles les régions les plus touchées ont été l’Auvergne (900 cas pour 100 000 habitants), la Champagne-Ardenne (811 cas pour 100 000 habitants), le Limousin (779 cas ), le Centre (627 cas ), l’Alsace (615 cas), le Nord-Pas-de-Calais (578 cas), Rhône-Alpes (448 cas), la Provence-Alpes-Côte-d’Azur (442 cas)…

A priori et selon le modèle de prévision utilisé (basé sur les données historiques), le niveau d’activité des syndromes grippaux pourrait avoir atteint son pic et commencer à décroitre dès cette semaine.