La fessée rendrait les enfants agressifs



Public Domain

L’éternel débat sur la nécessité ou pas de donner la fessée aux enfants refait surface à la une de l’actualité. Une nouvelle étude Canadienne confirme qu’elle rendrait les enfants plus agressifs.

Au printemps 2010 une étude américaine menée par des chercheurs de l’Université de Tulane (Louisiane – Etats-Unis) révélait qu’un enfant de 3 ans qui recevait régulièrement des fessées devenait plus agressif que les autres à l’âge de 5 ans.

Cette nouvelle étude menée durant 20 ans par Joan Durrant et Ron Ensom, abonde dans le même sens. Elle a consisté à comptabiliser le nombre de fessées reçues par les enfants, à observer leur changement d’attitude puis à mesurer leur niveau d’agressivité au fil des années.

Et pour ces deux chercheurs, le verdict est sans appel : les enfants ayant régulièrement reçu ce châtiment corporel deviendraient plus agressifs avec leurs proches en grandissant, une agressivité qui perdurerait à l’âge adulte .

Les deux scientifiques indiquent également que la fessée aurait des effets à long terme sur certains troubles du comportement comme  la dépression, l’anxiété et même l’alcoolisme.

Pour Joan Durrant ces résultats sont logiques les enfants concernés pouvant se sentir déprimés ou dévalorisés.