La maladie d’Alzheimer se propage d’une région à l’autre du cerveau



Scan d'un cerveau humain avec la maladie d'Alzheimer - Crédits : National Institutes of Health

Deux équipes de scientifiques américains viennent de faire une découverte que certains considèrent déjà comme un pas décisif vers un traitement contre la maladie d’Alzheimer.

Ces deux études menées sur des souris montrent en effet qu’un  marqueur de la maladie d’Alzheimer, la fameuse protéine tau, se propage comme une infection  d’une région du cerveau à l’autre, le long des circuits cérébraux

La protéine se propagerait depuis le cortex entorhinal jusqu’à l’hippocampe et au néocortex. Selon l’un des co-auteurs de l’étude, le Docteur Dr Karen Duff, cette progression le long de circuits nerveux serait très similaire à ce qui est observé aux premiers stades de la maladie d’Alzheimer chez les humains.

En parvenant à bloquer ce processus de propagation suffisamment tôt, les chercheurs espèrent pouvoir empêcher le développement de la maladie.

Reste à trouver par quel moyen  on pourra empêcher le passage de la protéine d’une cellule à une autre.  Pour le Docteur Dr Karen Duff  cela passera peut-être par le recours à « une forme d’immunothérapie » .

Les résultats complets ont été publiés dans les revues spécialisées PloS One et Neuron