La gastro passe à la vitesse supérieure



Selon le dernier bulletin épidémiologique du réseau Sentinelles/Inserm, l’épidémie de gastro-entérite poursuit sa progression en Métropole et se retrouve cette semaine au-dessus du seuil épidémique.

Ainsi, la semaine dernière, l’incidence des cas de diarrhée aiguë vus en consultation de médecine générale a été estimée à 341 cas pour 100 000 habitants. C’est au dessus du seuil épidémique fixé à 284 cas pour 100 000 habitants.

A noter que l’incidence de la semaine dernière s’est consolidée à la baisse (240 cas pour 100 000 habitants) soit en-dessous du seuil épidémique. De ce fait il sera nécessaire d’attendre une semaine supplémentaire pour confirmer ou pas l’arrivée d’une épidémie de gastroentérite d’ampleur nationale.

Sont particulièrement concernées les régions suivantes : La Lorraine (763 cas pour 100 000 habitants), le Languedoc-Roussillon (667 cas pour 100 000 habitants), la Franche-Comté (618 cas), la Basse-Normandie (467 cas ), la Provence-Alpes-Côte-d’Azur (445 cas), la Bretagne (438), la Bourgogne (365), le Nord-Pas-de-Calais (347), l’Ile-de-France (334), le Centre (302) et la Corse (290).

Selon les prévisions le niveau d’activité des diarrhées aiguës devrait continuer d’augmenter, venant confirmer l’arrivée de l’épidémie de gastroentérite.

Rappelons que pour se protéger au mieux de la gastro-entérite, il est conseillé de se laver les mains le plus souvent possible.

Source : bulletin épidémiologique Sentinelles/Inserm – Situation épidémiologique des gastro-entérites aiguës InVS