AVC : deux tiers des patients souffrent de séquelles.



© Lucien Monfils - Creative Commons

Selon un rapport de l’InVS (Institut de veille sanitaire) 130 000 personnes sont chaque année victimes d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Ce chiffre est issu d’une étude dont l’objectif était d’estimer la prévalence des accidents vasculaires cérébraux et de leurs séquelles dans la population française.

Cette étude baptisée « Handicap‑santé » a été menée en 2008 et 2009 et repose sur un système d’enquêtes déclaratives. Elle a permis d’évaluer la prévalence des antécédents d’AVC  à 1,2% et celle des séquelles à 0,8%, soit environ 500 000 personnes.

Les séquelles les plus fréquentes déclarées ont été des troubles de l’équilibre et de la mémoire puis les paralysies ou parésie d’un ou plusieurs membres et les troubles du langage ou de l’articulation.

Parmi les personnes avec séquelles, 51% ont déclaré avoir beaucoup de difficultés ou ne pas pouvoir marcher 500 mètres, et 45,3% des difficultés pour au moins une ADL (la toilette le plus souvent, habillage…)

A noter que les personnes avec séquelles d’AVC étaient 11,1% à résider en institution, dont 86,8% avec des difficultés pour au moins une ADL (activités de la vie quotidienne).

A terme, l’amélioration de la prévention, de l’information et de la prise en charge devrait réduire la fréquence et la gravité des AVC et de leurs séquelles.

L’occasion de vous rappeler que, tout comme l’infarctus du myocarde, une attaque cérébrale est une urgence vitale. Chaque minute compte. Plus on intervient rapidement plus les chances de guérison sont importantes. Une hospitalisation immédiate, et donc dès les premiers signes, permets de diminuer les lésions cérébrales et donc de quitter l’hôpital plus vite sans séquelles ou avec des séquelles moindres.

D’où l’importance de ne pas perdre une seule minute dès l’apparition des premiers symptômes (faiblesse musculaire ou paralysie passagère d’un ou plusieurs membres, perte de sensibilité, difficulté transitoire de langage, une perte brusque et rapidement régressive de la vue ou vue double…).

Devant un ou plusieurs symptomes de l’accident vasculaire cérébral (AVC) : appellez immédiatement le 15.