1 Français sur 5 a réduit ses dépenses de santé



Girod medical -DR

Les Français font face à la crise comme ils le peuvent. Faute de moyens financiers suffisants, ils ont réduit certaines de leurs dépenses et la santé n’y a pas échappé.

Ainsi et selon une enquête Obea/Infraforces pour Santé Magazine (en kiosques le 6 janvier) près d’un français sur 5 aurait réduit ses dépenses de santé au cours de ces derniers mois.

Si une très large majorité (93%) indique disposer d’une complémentaire santé, les Français consultent moins souvent leur médecin (74% des personnes interrogées), consomment moins de médicaments (69%) et n’hésitent pas à choisir les officines en fonction des tarifs pratiqués (43%).

Plus inquiétant le nombre de français ayant renoncé à des soins :   42% des sondés ont renoncé à des soins dentaires, 30% à des soins d’ophtalmologie ou bien encore 28% à des examens qui leur avaient été prescrits.

La baisse du pouvoir d’achat et la hausse annoncé du tarifs des mutuelles pour 2012 (l’UFC-Que Choisir table sur une hausse de 8%) ne devrait malheureusement pas permettre une amélioration de la situation.