Attention aux genoux en cas de surpoids !



« Attention aux genoux en cas de surpoids ! » par le Docteur Erard de Hemricourt. Il est coutume de s’entendre dire par son médecin (et parfois son entourage) que le surpoids n’est généralement pas bon pour nous. En général, dès que l’on parle de poids et plus particulièrement d’obésité, on pense systématiquement aux complications cardio-vasculaires et au risque de diabète.

Or, d’autres problèmes peuvent survenir au décours d’une prise de poids importante et, même si ceux-ci paraissent moins graves qu’un infarctus ou qu’un accident vasculaire cérébral, il n’en reste pas moins que ces ‘soucis’ peuvent devenir fort handicapants et nuire à la qualité de la vie de tous les jours.

Les données médicales nous ont confirmé depuis de nombreuses années que l’obésité et le surpoids s’accompagnent très souvent de phénomènes d’arthrose et de douleurs articulaires. Nul besoin d’être savant pour comprendre qu’un excès de poids sur une surface articulaire peut l’endommager et c’est justement ce qui se produit dans notre organisme avec l’érosion progressive des surfaces articulaires cartilagineuses qui mène inexorablement à l’arthrose.

Or quand l’arthrose est déjà bien installée, aucun retour n’est permis. Il n’existe en effet aucun médicament ou substance (ayant fait scientifiquement ses preuves) qui permette de récupérer complètement l’état articulaire initial.

Voici donc une nouvelle étude originale qui vient un peu éclairer le tableau dans le sens où on y lit qu’une simple prise de poids ou un état d’obésité suffit à lui seul à provoquer l’apparition de douleurs articulaires (dans le contexte de cette étude, sur les genoux), c’est-à-dire avant même l’apparition de lésions dégénératives du cartilage articulaire.

Les chercheurs anglais ont suivi un panel de 594 patientes âgées de 45 à 64 ans durant une quinzaine d’années et les ont régulièrement évaluées sur le plan du poids et des douleurs articulaires (Lyndsey et al. Does obesity predict knee pain over fourteen years in women, independently of radiographic changes ? Arthritis Care and Research. 2011 ; 63 : 1398-1406).

Il apparaît que la prise de poids et un indice de masse corporelle préalable élevés sont des éléments importants et fiables dans la prédiction de la survenue des gonalgies (douleurs articulaires des genoux). Ces gonalgies étaient en général toujours bilatérales et non unilatérales.

Ce qui est intéressant au vu de cette étude, c’est de savoir que non seulement l’excès de poids peut entraîner à lui seul des douleurs articulaires mais que ces douleurs peuvent survenir en dehors de toute arthrose visible sur le plan radiographique et surtout que la fréquence d’apparition des gonalgies est liée à l’importance du surpoids et de l’obésité.

Or, il n’est pas rare (et même assez fréquent) de recevoir à sa consultation des personnes âgées ou moins âgées qui viennent pour des problèmes articulaires douloureux et qui ne s’en vont, contents, que s’ils ont reçu leur petit cachet antalgique voire anti-inflammatoire. Alors que le traitement (en dehors d’une arthrose déjà installée) pourrait et devrait être tout autre.

Docteur Erard de Hemricourt pour News Santé ©2011 – Tous droits réservés
Crédit photo : ©Bill Branson, National Cancer Institute

Laisser un commentaire