Héparine : l’UFC-Que Choisir veut des garanties pour la sécurité des consommateurs



L’héparin est un anticoagulant utilisé en prévention ou en traitement des thromboses (caillot dans une veine ou une artère). Aujourd’hui ce médicament est dans le collimateur de l’association de consommateurs UFC-Que Choisir.

Par un courrier adressé à Xavier Bertrand, le ministre de la Santé, l’UFC-Que Choisir réclame une mission d’audit aux fins de garantir la sécurité des consommateurs français. En cause des doutes sur l’efficacité des contrôles de l’héparine importée.

Dans un communiqué l’UFC-Que Choisir rappelle que l’héparine est un médicament anticoagulant largement utilisé en France et produit à partir de muqueuse intestinale de porc. Aujourd’hui la moitié de l’héparine consommée dans le monde provient de la filière chinoise.. une filière qui s’était tristement illustrée en 2008 (mort de 80 patients américains et allemands par des produits frelatés importés de Chine).

Si en France les autorités sanitaires considèrent que les procédures de contrôles entourant l’héparinecomme sont entièrement fiables, certains scientifiques ne sont pas de cet avis. Ils pointent le manque de précision des tests actuellement à l’œuvre et craignent que des fraudeurs puissent mélanger de l’héparine de bœuf à de l’héparine de porc, sans que cette manipulation ne soit détectable. Les patients pourraient alors être exposés à un risque de contamination par le prion de la « vache folle ».

C’est pour cette raison que l’UFC-Que Choisir souhaite que soit diligentée une mission d’audit, pour éclairer les consommateurs. Il s’agit de faire toute la lummière sur l’efficacité des procédures de contrôle ou bien encore de savoir dans quelles conditions pourrait-être envisagé le développement des alternatives de synthèse à l’héparine porcine .