Une amende contre les arrêts-maladie abusifs ?



Chacun le sait, certains assurés sociaux ont un peu trop tendance à abuser des arrêts de travail. Pour faire face à cette fraude, et selon les informations d’Europe 1, le gouvernement serait en train de préparer sa riposte.

Ainsi, dans le cadre de son plan de lutte contre la fraude sociale, le gouvernement envisagerait d’infliger une amende au salarié en cas d’arrêt injustifié.

Si le montant de cette sanction financière n’est pas encore déterminé, le salarié pourrait se retrouver dans l’obligation de rembourser toute ou partie des indemnités journalières injustement perçues.

Une information confirmée par un porte-parole du Ministère de la Santé interrogé par l’AFP. Il a ainsi précisé qu’un texte était en cours de préparation et qu’il devrait sortir d’ici à la fin de cette année.

La Fédération nationale des accidentés de la vie (Fnath) n’a pas manqué de réagir à cette annonce rappelant que le médecin prescripteur était le premier responsable d’un arrêt de travail injustifié.

« Le gouvernement oublie de rappeler que ce sont les médecins qui prescrivent la durée des arrêts maladie : ce ne sont donc pas les malades qui doivent être tenus responsables d’un arrêt qui semblerait injustifié » a écrit la Fnath dans un communiqué.