Nouvelle campagne pour le don de spermatozoïdes ou d’ovocytes



Crédit © Agence de biomédecine

Face à un nombre de dons qui reste insuffisant,  l’Agence de la biomédecine a décidé de lancer une campagne nationale d’information et de recrutement sur le don d’ovocytes et le don de spermatozoïdes. Objectif : mieux faire connaître ce geste de solidarité et sensibiliser la population sur ce don méconnu.  Chaque année les dons de spermatozoïdes et d’ovocytes permettent  à des couples d’être parents.  Au coeur de cette campagne, un message clé  « Vous pouvez donner le bonheur d’être parents ».

Si le nombre de dons de spermatozoïdes permet le plus souvent de répondre à la demande, il n’en est pas de même pour les dons d’ovocytes qui restent insuffisants.

Ainsi en 2009 seules 328 femmes ont fait don de leurs ovocytes alors qu’il en aurait fallu 800 supplémentaires pour répondre au besoin des 1 673 couples en attente d’un don .

Pour donner, il faut bien sûr répondre à un certain nombre de critères. Pour le don d’ovocytes, les femmes doivent être majeures, en bonne santé, âgées de moins de 37 ans et avoir déjà procréé. Pour les donneuses n’ayant pas eu d’enfant, la possibilité du don est mentionnée dans la loi votée en juillet 2011 mais l’on reste encore attente du décret d’application. Pour le don de spermatozoïdes c’est la même chose. Seule différence la limite d’âge des hommes est reculée à 45 ans.

Sachez qu’en 2009 ces dons ont permis la naissance de 21 759 enfants soit 2.5% de la totalité des naissances en France. Pour plus d’infos www.dondespermatozoides.fr et www.dondovocytes.fr

Cette nouvelle campagne s’inscrit dans le cadre du dispositif national d’information sur l’assistance médicale à la procréation (AMP) initié par l’Agence de la biomédecine en 2008. Il a deux objectifs : informer sur le don de gamètes en resituant cette activité dans le champ de l’AMP et en rappelant l’insuffisance des dons pour répondre à certaines formes d’infertilité et permettre de recruter de nouveaux donneurs