L’alcool augmenterait le risque de cancer du sein



Amanda Velocet (Creative Commons)

Au cours de ces 30 dernières années, de nombreuses enquêtes d’épidémiologie  ont démontré les bienfaits d’une consommation modérée de vin rouge en prévention des risques cardio-vasculaires. Aujourd’hui, et alors que vient de se terminer l’opération Octobre Rose, une étude nous révèle qu’une consommation de trois à six verres de vin par semaine pourrait avoir de sérieuses conséquences chez les femmes.

Selon cette étude ces femmes auraient 15% de risque en plus de développer un cancer du sein par rapport aux femmes n’en consommant qu’occasionnellement ou n’en consommant jamais. Au délà de deux verres par jour ce risque serait accru de 51%.

Pour parvenir à cette conclusion les chercheurs ont suivi durant 30 ans les cas de près de 106 000 femmes âgées de 30 à 55 ans. Au terme de l’étude ils ont recensé 7.690 cancers du sein.

Pour tenter d’expliquer ces chiffres les auteurs de l’étude évoquent les effets possibles de l’alcool sur le niveau des oestrogènes circulant dans le sang.

On retiendra également de cette étude, dont les résultats ont été publiés dans le Journal of the American Medical Association (JAMA), que « consommer de l’alcool de 18 à 40 ans augmenterait le risque de cancer mammaire ».

Ce risque persisterait au delà de 40 ans même si les femmes ont réduit leur consommation.