Rougeole : nouvelle campagne de prévention



Depuis 2008 la France est confrontée à une épidémie de rougeole, une maladie très contagieuse qui touche aussi bien les nourrissons, les adolescents que les adultes. Elle peut entraîner de graves complications (pneumonies, surdité, encéphalites) et être mortelle dans les cas les plus graves.

Les complications sévères sont plus fréquentes chez les enfants de moins de 1 an, les adultes de plus de 20 ans, les femmes enceintes (avec risque de mort du foetus et de rougeole congénitale) et chez les personnes immunodéprimées.

Alors qu’une quarantaine de cas seulement étaient déclarés chaque année en 2006 et 2007, on assiste, depuis 2008 à une nette augmentation : 21 000 cas ont en effet été recensés dont près de 14 600 sur les huit premiers mois de l’année 2011. La France est aujourd’hui le pays d’Europe de l’ouest où le nombre de cas est le plus important. Depuis 2008 et la recrudescence de la maladie près d’un tiers des patients a été hospitalisé et 10 décès sont à déplorer.

Et pourtant il existe un vaccin bien toléré, efficace et accessible. Une couverture vaccinale de 95 % permettrait l’arrêt de la propagation de ce virus.

Priorité de la semaine européenne de la vaccination au printemps dernier, et parce que la couverture vaccinale reste encore insuffisante aujourd’hui, l’Inpes a décidé de  lancer une nouvelle campagne radio, presse et Internet auprès des parents de jeunes enfants et d’adolescents mais également auprès des jeunes adultes.

Et si cette nouvelle campagne vise tout particulièrement les jeunes adultes ce n’est pas un hasard : en 2010, la moitié des cas déclarés ont concerné des personnes âgées de 15 ans et plus. Les jeunes adultes sont donc particulièrement concernés.

La vaccination contre la rougeole en quelques points :

Le vaccin ROR (rougeole, oreillons, rubéole) est bien toléré et est accessible à tous. Ils concerne les nourrissons à partir de 12 mois mais aussi les enfants et jeunes adultes non vaccinés. Jusqu’à 30 ans, il n’est pas trop tard pour se faire vacciner et en finir avec la rougeole.

– Pour les enfants, il est recommandé d’administrer la 1ère dose ROR à 12 mois et la 2ème dose entre 13 et 24 mois (pour ceux qui sont gardés en collectivité : 1ère dose à 9 mois puis 2ème dose entre 12 et 15 mois). L’âge auquel sont réalisées ces injections est très important car, les jeunes enfants, pas encore vaccinés, peuvent contracter et ensuite transmettre la rougeole.

– Pour les adolescents et les adultes nés après 1980, non vaccinés ou n’ayant reçu qu’une seule dose, un rattrapage est recommandé afin d’obtenir au total 2 doses vaccinales et assurer ainsi leur protection.

Faire vacciner son enfant et son adolescent permet non seulement de le protéger mais sert également à l’intérêt collectif en évitant les risques de propagation et d’épidémie.

Pour mieux vous informer un site internet a été mis en ligne  www.info-rougeole.fr (info, situation de l’épidémie, questions/réponses…)