L’Actos et le Competact bientôt de retour sur le marché français ?



Actos du laboratoire Takeda - DR

A la mi-juin l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé décidait, sur avis de la Commission d’AMM et de la Commission Nationale de Pharmacovigilance, de retirer du marché français  deux antidiabétiques oraux du laboratoire japonais Takeda, l ‘Actos et le Competact.

Déjà placées sous surveillance renforcée ces deux spécialités contenant de la pioglitazone sont en effet suspectées d’augmenter le risque de cancer de la vessie.

Pour justifier sa décsion l’Afssaps a alors fait référénce à une étude réalisée par la Caisse nationale de l’assurance maladie confortant  l’hypothèse de l’existence d’une association statistiquement significative entre l’exposition à la pioglitazone et l’incidence du cancer de la vessie.

Quelques mois plus tard, et selon une information du Figaro, la Commission européenne vient de décider ne pas se prononcer sur l’interdiction de commercialisation de ces médicaments.

L’autorisation de mise sur le marché de ces deux spécialités étant européenne, le laboratoire peut exiger, s’il le souhaite que ces deux médicament soient disponibles sur le marché français.

Xavier Bertrand, le Ministre de la Santé, a toutefois prévenu que la France ne voulait pas de ces deux médicaments et qu’il n’hésiterait pas à envisager de leur déremboursement si Takeda envisageait leur retour sur le marché Français