Elle reçoit l’utérus d’une donneuse décédée



C’est une première mondiale et elle a été réalisée dans  un hôpital situé près d’Antalya dans le sud de la Turquie. Une jeune femme de 21 ans, née sans utérus, est devenue la première femme au monde à recevoir une greffe d’utérus d’une donneuse décédée. Cette transplantation s’est déroulée le 9 août dernier au sein de l’hôpital universitaire Akdeniz.

Une première tentative de greffe d’utérus s’était déjà déroulée il y a quelques années mais elle avait été menée à partir d’une donneuse vivante. Cette première tentative s’était toutefois soldée par un échec suite à un rejet du greffon.

Selon les médecins qui ont procédé à l’opération les chances de succès seraient cette fois plus importantes car en travaillant sur l’organe d’une personne décédée ils ont pu prélever plus de tissus et des vaisseaux sanguins plus longs.

Ils ont également souligné la plus grande efficacité des médicaments immunosuppresseurs permettant de prévenir les rejets.

Prochaine étape, et selon le souhait de cette jeune femme, la grossesse. Dans 6 mois les médecins  implanteront des embryons appartenant à cette jeune femme et à son mari.