Médicaments : le Protelos moins remboursé



Les mauvaises nouvelles s’enchaînent pour le laboratoire Servier qui a déjà fort à faire avec le scandale sanitaire du Mediator. Le gouvernement a en effet décidé de limiter les conditions de remboursement d’un autre médicament de chez Servier, le Protelos.

Selon un arrêté publié cette semaine dans le journal officiel ce médicament contre l’ostéoporose post-ménopause ne sera désormais pris en charge que pour les patientes n’ayant pas « de facteurs de risque d’événement thrombo-embolique veineux ».

Seules les patientes « à risque élevé de fracture » bénéficieront donc désormais d’une prise en charge du Protelos par l’Assurance Maladie

Au début du mois de septembre le quotidien Libération indiquait dans ses colonnes que l’Agence de sécurité sanitaire des produits de santé avait rédigé un rapport pointant les dysfonctionnements du laboratoire en matière de pharmacovigilance pour ce médicament. Selon ce rapport Servier aurait caché ou minimisé l’existence d’effets secondaires, une information aussitôt démentie aussitôt par le laboratoire.

A noter que le rapport bénéfice-risque de ce médicament commercialisé depuis 2006 doit être réexaminé la semaine prochaine.