Devenir père ferait chuter le taux de testostérone !



Fotolia

On savait que la naissance d’un enfant pouvait avoir quelques conséquences sur la libido des femmes. On savait moins que les papas étaient également concernés.

Selon une très sérieuse étude menée par des chercheurs de la Northwestern University (Illinois, Etats-Unis) les jeunes papas verraient leur taux de testostérone, l’hormone de la virilité, chuter sensiblement à la naissance de leur enfant.

Cela se vérifierait tout particulièrement chez les hommes passant au moins 3 heures par jour à s’occuper de leur progéniture.

Pour parvenir à cette surprenante conclusion, les chercheurs ont étudié les cas de 624 hommes âgés de 21 à 26 ans résidant aux Philippines. Ils ont été suivis durant quatre ans et demi.

4 ans et demi plus tard, le verdict parle de lui même : le taux de testostérone a baissé deux fois plus chez les hommes qui sont devenus papas.

Pour expliquer ce phénomène l’un des auteurs de l’étude a déclaré «Etre père et les contraintes liées à l’arrivée d’un nouveau-né demandent un important ajustement émotionnel, psychologique et physique et notre étude indique qu’un homme peut connaître un changement biologique substantiel pour l’aider à faire face à ces exigences».

Les résultats complets de cette étude peuvent être consultés dans les Annales de l’Académie Nationale américaine des sciences (PNAS)