15 septembre 2011 : Journée Mondiale du Lymphome



L’association France Lymphome Espoir organise pour la 5è année consécutive l’édition française de la Journée Mondiale du Lymphome, le 15 septembre 2011.

Le lymphome reste une pathologie méconnue, bien qu’il s’agisse d’une forme de cancer dont la fréquence augmente le plus et que chaque année en France, 14 000 nouveaux patients sont diagnostiqués1. Lors du diagnostic, plus de la moitié des patients n’ont jamais entendu parler du lymphome et 74 % ignorent que cette pathologie est une forme de cancer2. Cette méconnaissance du lymphome et la relative difficulté pour les professionnels de santé à identifier clairement ses symptômes jouent en défaveur d’un diagnostic plus précoce de la maladie qui constituerait un facteur d’amélioration du pronostic. De plus, même si le lymphome fait partie des cinq premiers cancers qui ont le plus d’incidence chez l’adulte, il est le seul qui n’a pas de possibilité de dépistage, d’où le besoin de développer la recherche. Face à ce constat, la Journée Mondiale du Lymphome a pour objectif de sensibiliser et d’informer le grand public sur cette pathologie. A cette occasion et pour la première fois la plateforme d’informations www.lymphormez-vous.com, dont le ton se veut décalé et le contenu vulgarisé, est mise en ligne.

Informer, sensibiliser le grand public sur le lymphome…

… A travers la plateforme web www.lymphormez-vous.com

Afin de sensibiliser et d’informer le grand public sur le lymphome et en raison d’une grande méconnaissance de cette pathologie, l’association France Lymphome Espoir lance une campagne qui se veut disruptive, décalée et vulgarisée. Cette campagne diffusée sur le site internet www.lymphormez-vous.com est composée de différents outils originaux

· Des vidéos virales décalées pour interpeller le grand public

Trois vidéos mettent en scène une discussion entre deux protagonistes au cours de laquelle le « lymphome » est employé mais au-delà de sa véritable signification, laissant place au quiproquo. A travers le ton décalé de ces trois vidéos, « nous cherchons à interpeller le grand public sur le lymphome sans pour autant dramatiser cette maladie. Bien que le lymphome représente l’un des cancers dont la fréquence a le plus augmenté ces vingt dernières années, beaucoup de personnes ignorent l’existence de cette pathologie », précise Guy Bouguet, Président de l’association France Lymphome Espoir.

· Une pétition mise en ligne pour appeler à l’acte

La pétition invite les internautes à se joindre à la cause défendue par l’association France Lymphome Espoir et la Lymphoma Coalition3. « Nous lançons un appel à l’acte à travers la mise en ligne de cette pétition. Il est important pour les patients qu’ils ne sentent pas isolés. Ainsi, nous incitons les patients et leurs proches à se joindre à notre cause, à échanger / partager sur leur quotidien, entre-eux et auprès d’un plus large
public, pour ainsi améliorer les connaissances de chacun sur le lymphome », ajoute Guy Bouguet, Président de l’association France Lymphome Espoir. Pour plus d’informations : http://www.lymphomacoalition.org.

· Un contenu informatif et une application ludique pour sensibiliser le grand public

Le site internet www.lymphormez-vous.com propose un contenu informatif et vulgarisé. Des explications simples sur le lymphome sont mises à disposition des internautes, notamment à travers une application web interactive.

…A travers des rencontres et initiatives régionales organisées dans 12 villes françaises

A l’occasion de la JML 2011, des réunions d’échanges et d’information, mais aussi des manifestations sportives et culturelles (concerts, vernissages, représentations de théâtre, randonnées pédestres, etc.) se tiennent dans 12 villes de France du 10 septembre au 30 septembre 2011 : Amiens, Caen, Chantilly, Le Porge, Lille, Limoges, Lyon, Paris (1er et 10ème arrondissements), Poitiers, Rouen, St Laurent/Mer – Port en Bessin et Tours. Organisées par les correspondants régionaux de l’association, en coopération avec les spécialistes de l’hématologie, elles ont pour objectifs d’informer et sensibiliser le grand public, les patients, leur entourage, les professionnels de santé, les représentants des pouvoirs publics et des
institutions de santé sur le lymphome. Les différentes thématiques abordées seront les suivantes : les symptômes, le diagnostic, les traitements, la recherche, la vie pendant et après un lymphome, le rôle d’une association de patients, etc.

Une diffusion d’affiches et des brochures sur le lymphome, son diagnostic et sa prise en charge est également prévue, ainsi que la nouvelle édition du guide « Comprendre les lymphomes non hodgkiniens » réalisée en partenariat avec l’Institut National du Cancer.

…Pour une prise en charge thérapeutique optimale : des traitements efficaces permettant de contrôler voire guérir le lymphome

La méconnaissance du lymphome et la relative difficulté pour les professionnels de santé à identifier clairement ses symptômes jouent en défaveur d’un diagnostic plus précoce de la maladie qui constituerait pourtant un facteur d’amélioration du pronostic.

Le diagnostic et la prise en charge des lymphomes sont aujourd’hui bien maîtrisés par les hématologues. Grâce aux progrès scientifiques de ces quinze dernières années, les patients bénéficient de traitements mieux ciblés, plus efficaces et mieux tolérés.

Les stratégies thérapeutiques mises en oeuvre dépendent du type de lymphome, de son stade d’évolution et de l’âge du patient. Il existe quatre grandes catégories de traitements : la chimiothérapie, l’immunothérapie, la radiothérapie et la greffe de cellules souches ou de moelle osseuse.

Le diagnostic et la prise en charge des lymphomes offrent donc aujourd’hui de réels espoirs de guérison aux patients. Dans la maladie de Hodgkin, une rémission complète est obtenue dans 9 cas sur 10 après le traitement et les rechutes sont rares. Dans les lymphomes non hodgkiniens, une évolution importante a été apportée avec l’arrivée des anticorps monoclonaux, obtenus par génie génétique.

A propos de l’édition française de la Journée Mondiale du Lymphome 2011

Initiée en 2004 par la Lymphoma Coalition, la Journée Mondiale du Lymphome est organisée en France depuis 2007, par l’association France Lymphome Espoir. Cette journée d’information et de sensibilisation est relayée dans toute la France grâce à l’appui de l’Institut National du Cancer (INCa), la Ligue contre le cancer, la Société Française d’Hématologie (SFH) et au soutien privilégié de Roche.

Plus d’informations sont disponibles dans la rubrique « Actualités » du site Internet www.francelymphomeespoir.fr

A propos du lymphome : Forme de cancer qui se développe dans le système lymphatique, il existe une soixantaine de types différents de lymphome, de gravité et d’évolution très variables, classés essentiellement en deux grandes catégories :

· Les lymphomes hodgkiniens, encore appelés « maladie de Hodgkin », forme la plus connue de lymphome qui représente moins d’un cas de lymphomes sur sept ;
· Les lymphomes non hodgkiniens, communément appelés « lymphomes », les plus fréquents, dont le nombre de nouveaux cas a augmenté de près 5 % par an au cours des dernières décennies.

On estime que près de 200 000 personnes meurent d’un lymphome et que 360 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année dans le monde.3ème cancer le plus commun chez les enfants et 5ème cancer en termes d’incidence chez l’adulte, les lymphomes sont une des formes de cancer dont la fréquence augmente le plus.

Aujourd’hui, plus d’un million de personnes vivent avec un lymphome. En France, chaque année, plus de 100 000 personnes sont traitées ou vivent avec un lymphome et plus de 14 000 nouveaux cas sont diagnostiqués, soit presque deux fois plus que les leucémies, ce qui en fait l’une des formes de cancer les plus répandues. Ils sont responsables de 5 000 décès par an et peuvent toucher tout le monde et à tout âge.

1 Projection de l’incidence et de la mortalité par cancer en France en 2011 – 11 juillet 2011 – InVS, INCa
2 Enquête réalisée en 2006 par la Lymphoma Coalition.
3 La Lymphoma Coalition est une organisation internationale regroupant 50 associations de patients réparties dans 37 pays