Création de neurones directement à partir de cellules de la peau



Crédit photo : © INSERM / Pr Dubertret "Les 3 couches de la peau"

« Création de neurones directement à partir de cellules de la peau » par le Docteur Erard de Hemricourt. Dans la longue marche vers la production artificielle de tissus spécifiques de notre organisme, les chercheurs viennent de franchir une étape décisive. Et quelle étape ! Ils sont tout simplement parvenus à créer des neurones à partir de cellules cutanées d’individus et cela, sans passer par l’étape auparavant obligatoire des cellules souches.

Nous avions déjà évoqué dans un précédent article les avancées en ingénierie cellulaire qui consistaient à fabriquer des cellules souches pluripotentes induites, c’est-à-dire à induire la transformation directe de cellules matures, adultes, en cellules souches pluripotentes capables théoriquement de redonner tous les types de cellules rencontrées dans l’organisme.

Dans un nouvel article publié dans la revue à paraître ‘Cell’ (Directed Conversion of Alzheimer’s Disease Patient Skin Fibroblasts into Functional Neuron, Liang Qiang et al. Cell Volume 146, Issue 3, 5 August 2011, Pages 359-371, doi.org/10.1016/j.cell.2011.07.007), l’équipe de chercheurs de la Columbia University, menée par le Dr Asa Abeliovich est donc arrivée à transformer des cellules cutanées prélevées chez des individus en bonne santé en neurones matures, normaux.

En utilisant certains gènes introduits dans les cellules de la peau par des vecteurs viraux inoffensifs et au moyen d’un cocktail spécifique de facteurs de croissance, les scientifiques ont réussi l’exploit de transformer en quelques semaines ces cellules en vrais neurones. Ces neurones ont ensuite été testés pour évaluer leur fonctionnalité physiologique (aptitude à créer et transporter un signal électrique, communication avec d’autres neurones, …).

Ces mêmes chercheurs ont également prélevé des cellules cutanées chez des patients souffrant de la forme héréditaire, précoce, de la maladie d’Alzheimer et les neurones fabriqués présentaient les mêmes anomalies et les mêmes caractéristiques génétiques que les neurones prélevés directement dans le cerveau des malades.

A l’heure actuelle où le débat sur les cellules souches, qu’elles soient embryonnaires ou adultes induites, fait toujours débat dans le monde réservé des spécialistes, voici franchie une nouvelle étape qui autorise de grands espoirs de produire bientôt des tissus de remplacements et donc de nouveaux moyens thérapeutiques face aux maladies telles que le diabète, la maladie de Parkinson ou la maladie d’Alzheimer.

Docteur Erard de Hemricourt pour News Santé ©2011 – Tous droits réservés