Allergies : les graminées n’ont pas dit leur dernier mot



Attention les pollens de graminées n’ont pas dit leur dernier mot. Même si la pluie a apporté et apportera des périodes de répit pour les allergiques, l’alternance entre passages pluvieux et périodes ensoleillées pourraient favoriser la croissance de graminées et une dispersion des pollens lors de la présence du soleil.

Ainsi selon le dernier bulletin allergo-pollinique du Réseau National de Surveillance Aérobiologique le risque allergique lié aux pollens de graminées sera élevé sur une très grande partie du territoire, à l’exception toutefois des régions méditerranéennes où le risque ne sera faible. Il sera moyen sur le sud-ouest et sur Rhône-Alpes.

Pour le reste pas grand chose à signaler si ce n’est un risque faible pour les pollens de chêne et d’olivier près de la grande bleue et les pollens sur le nord-ouest et sur le bassin Méditerranéen.

Dans tous les cas les allergiques sont invités à suivre scrupuleusement leur traitement.

Et comme chaque semaine rappelons que le Réseau National de Surveillance Aérobiologique vous offre la possibilité de recevoir chaque semaine par e-mail les prévisions du risque allergique des départements de votre choix. Pour cela vous pouvez vous inscrire en cliquant ici

Suivez vos symptômes d’allergies en remplissant le questionnaire journalier sur www.pollendiary.com

Source : Bulletin Allergo Pollinique – Réseau National de Surveillance
Crédit photo : © gezondheidsnet.nl / Flickr – Tous droits réservés