Le Conseil d’Etat sanctionne la Haute autorité de santé



C’est une situation inhabituelle et inédite pour la Haute autorité de santé. En début de semaine le Conseil d’état a en effet demandé à la Haute autorité de santé d’annuler dans les 15 jours l’une de ses recommandations sur le traitement médicamenteux du diabète de type 2. Pour justifier sa position le Conseil évoque un non-respect des règles de gestion des conflits d’intérêts des experts ayant participé à l’élaboration de la recommandation.

La Haute autorité de santé n’a pas tardé à réagir en annonçant qu’elle se conformait à la décision du Conseil d’Etat et qu’elle retirait immédiatement la recommandation de bonne pratique conjointement élaborée avec l’Afssaps sur le traitement médicamenteux du diabète de type 2.

Dans son communiqué la HAS précise que de nouvelles recommandations sont en cours d’élaboration sur la stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du diabète de type 2 et que le groupe de travail constitué par la HAS répondait en tous points aux nouvelles règles mises en place en matière de gestion des conflits d’intérêts.

Les conclusions de ce groupe de travail sont attendues pour le début de l’année 2012.