Les maladies non transmissibles principales causes de décès dans le monde



Les maladies non transmissibles – ou chroniques – sont aujourd’hui les principales causes de décès dans le monde. Aujourd’hui et selon un rapport de l’OMS (1er rapport sur la situation mondiale des maladies non transmissibles) elle représentent plus de 60% de la totalité des décès annuels.  80% de ces décès surviennent dans les pays à revenu faible ou moyen.

Ces maladies non transmissibles sont des maladies de longue durée d’évolution généralement lente. Elles peuvent-être classées en 4 types :

  • les maladies cardio-vasculaires (crises cardiaques, accidents vasculaires cérébraux);
  • le cancer;
  • les maladies respiratoires chroniques (pneumopathie chronique obstructive, asthme);
  • et le diabète.

Ainsi et selon ce rapport 36,1 millions de personnes sont décédées en 2008 d’affections telles que les cardiopathies, les accidents vasculaires cérébraux, les pneumopathies chroniques, les cancers et le diabète

Pour le Dr Margaret Chan, le directeur général de l’OMS, l’augmentation de ces  maladies porte un coup sévère au développement des pays les plus pauvres. Pour certains d’entre-eux « il n’est pas exagéré de décrire la situation comme une catastrophe imminente, une catastrophe pour la santé, pour la société et surtout pour les économies nationales. »

Ce rapport met également en avant le fait que des millions de décès pourraient être évités si les gouvernements faisaient les effort nécessaires pour la mise en place d’actions contre les MNT :  réglementation anti-tabac plus stricte, amélioration de l’accès aux soins, mesures visant à favoriser une alimentation saine et  la pratique d’une activité physique régulière, mesures destinées à lutter contre l’usage nocif de l’alcool

A terme l’objectif étant bien sûr d’offrir  à ces pays, les plus durement frappés par les MNT, les moyens nécessaires permettant d’accélérer la mise en œuvre de ce type de mesures.

Crédit/Source : OMS (Organisation mondiale de la Santé)