Deux nouveaux antidiabétiques sur la sellette ?



Selon une information révélée par le Figaro deux antidiabétiques contenant de la pioglitazone feraient actuellement débat au sein de l’agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) déjà secouée par le scandale sanitaire du Mediator.

Il s’agit de l’Actos® et du Competact® deux médicaments du laboratoire Takeda suspectés d’accroître les risques de cancer de la vessie. Le 19 avril dernier l’Agence du médicament mettait d’ailleurs en garde sur l’utilisation de la pioglitazone en traitement chronique chez les patients diabétiques.

L’agence écrivait alors : « Des signalements récents conduisent à envisager un lien entre une exposition prolongée à la pioglitazone et une augmentation du risque de cancer de la vessie, ce qui pourrait remettre en question le rapport bénéfice / risque de la pioglitazone en traitement chronique chez les patients diabétiques ».

Aujourd’hui un débat houleux agiterait les membres de l’agence, certains étant pour la suspension immédiate de la commercialisation de ces deux antidiabétiques, d’autres préférant au contraire attendre les résultats d’une étude lancée à ce sujet par l’Afssaps avec l’Assurance maladie, des résultats qui ne seront disponibles qu’à la fin du mois de mai.

Cette étude de cohorte rétrospective chez des patients diabétiques traités par pioglitazone en France entre 2006 et 2009 a été lancée début 2011. Elle porte sur 200 000 patients traités et doit permettre donc de conforter ou d’écarter le risque suspecté à ce jour. Ses premiers résultats seront disponibles fin mai et les résultats définitifs en juillet.

Pour information l’Actos® et le Competact® figurent sur la liste des 77 médicaments placés sous surveillance par l’Afssaps en début d’année.

Source : Le Figaro – Communiqués agence française de sécurité sanitaire des produits de santé