Le Di-Antalvic retiré du marché le 1er mars 2011



Depuis plusieurs mois les professionnels de santé sont invités à ne plus prescrire de spécialités pharmaceutiques contenant du dextropropoxyphène (DXP) tels le Di-Antalvic ou le Propofan. En cause plusieurs études montrant que l’association « paracétamol/dextropropoxyphène » pouvait être à l’origine d’intoxications mortelles en cas de surdosage.

Dès 2009 l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé avait d’ailleurs annoncé un retrait progressif de ces spécialités suite à l’avis du Comité des médicaments à usage humain de l’EMEA (Agence européenne d’évaluation des médicaments).

Aujourd’hui dans le cadre de la publication d’une liste de médicaments placés sous surveillance (77 médicaments et 12 familles de médicaments) , l’Afssaps a indiqué que le Di-Antalvic, le Propofan et leurs leurs génériques, allaient faire l’objet d’un retrait d’autorisation de mise sur le marché le 1er mars 2011.