Mediator : les patients invités à consulter leur médecin



Le Mediator®, un médicament indiqué chez les patients diabétiques en surcharge pondérale puis prescrit comme coup-faim à des patients désireux de perdre du poids, aurait causé le décès de 500 personnes en France a indiqué le Parisien/Aujourd’hui en France en début de semaine.

Ce médicament contenant du benfluorex avait été retiré du marché en Novembre 2009 suite à une décision de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps).

A l’époque cette décision avait été motivée par nouvelles données confirmant le risque d’atteinte des valves cardiaques et mettant en avant l’efficacité modeste de ces médicaments dans la prise en charge du diabète de type 2.

Depuis la publication de l’article du Parisien l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a confirmé que le risque de développer une complication valvulaire pouvant conduire à l’hospitalisation était désormais clairement établi à partir d’une durée de 3 mois de traitement et plus.

En conséquence Xavier Bertrand, Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé et Nora Berra, Secrétaire d’Etat chargée de la Santé, ont demandé à ce que l’AFSSAPS et l’Assurance Maladie invitent les patients ayant pris ce médicament à consulter leur médecin traitant, particulièrement si la prise de ce produit est intervenue pendant au moins 3 mois au cours des 4 dernières années.

En 2009 déjà, les résultats de deux études menées par le CHU de Brest, et par les laboratoires Servier avaient mis en évidence une augmentation du risque d’atteinte des valves cardiaques, pouvant évoluer vers une insuffisance cardiaque chez les personnes traitées avec Mediator®,. Ces résultats avaient été confortés par une étude ultérieure menée par la Caisse Nationale d’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés (CNAMTS).