Les infirmiers libéraux réclament un accès prioritaire aux stations d’essence



Alors que 3200 stations-service sont toujours à sec, les infirmiers libéraux réclament aux autorités un accès prioritaire aux stations d’essence.

Dans un courrier adressé à Daniel Canepa, Préfet de Paris, et Claude Evin, Directeur Général de l’ARS d’Ile de France, le Conseil départemental de l’Ordre des infirmiers de Paris rappelle que les infirmiers libéraux, soumis à une obligation réglementaire de continuité des soins, sont confrontés à de graves problèmes d’approvisionnement en carburant les obligeant à réduire, voire supprimer, leurs déplacements au domicile de leurs patients souvent âgés et malades chroniques.

C’est pourquoi Thierry Amouroux, Président du CDOI de Paris, demande à ce que les infirmiers libéraux puissent bénéficier d’une priorité aux pompes ou d’une permission d’accès aux centres d’approvisionnement des services de secours du département.

Et de mettre en garde contre le risque sanitaire que représenterait l’impossibilité pour les infirmiers libéraux d’assurer leur mission auprès des populations les plus vulnérables.