Le Mediator aurait provoqué la mort de 500 à 1.000 personnes



Selon une étude de la CNAM révélée ce matin par « Le Figaro » le Mediator®, un médicament indiqué chez les patients diabétiques en surcharge pondérale puis prescrit à des patients désireux de perdre du poids, aurait causé le décès de 500 à 1000 personnes en France.

Ce médicament contenant du benfluorex (et deux de ses génériques) avaient été retirés du marché en Novembre 2009 suite à une décision de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps).

A l’époque cette décision avait été motivée par nouvelles données confirmant le risque d’atteinte des valves cardiaques et mettant en avant l’efficacité modeste de ces médicaments dans la prise en charge du diabète de type 2.

En 2005 la surveillance active du Médiator avait déjà poussé l’Afssaps à renforcer les informations sur ses effets neuropsychiatriques. Deux ans plus tard, une nouvelle évaluation entraînait la suppression de son indication aux personnes présentant une hypertriglycéridémie (taux élevé de graisse dans le sang (hypertriglycéridémies) en complément d’un régime adapté.

En 2009, les résultats de deux études menées par le CHU de Brest, et par les laboratoires Servier avaient mis en évidence une augmentation du risque d’atteinte des valves cardiaques, pouvant évoluer vers une insuffisance cardiaque chez les personnes traitées avec Mediator®,. Ces résultats avaientt été confortés par une étude ultérieure menée par la Caisse Nationale d’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés (CNAMTS).

Depuis les plaintes se sont multipliées à la fois contre le laboratoire conduisant l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé à commander une étude auprès des  médecins de la Cnam afin qu’ils évaluent « le nombre d’hospitalisations et de morts potentiellement liés à ce médicament ».

Edit : contactée par France Info, la CNAM dément être l’auteur de cette étude.