Traitement des douleurs neuropathiques chroniques par le cannabis



« Traitement des douleurs neuropathiques chroniques par le cannabis » par le Docteur Erard de Hemricourt. Depuis plusieurs années, de nombreux patients ont bénéficié de l’utilisation du cannabis à usage médical dans la prise en charge de leurs douleurs spécifiques. Cela, évidemment dans les pays où l’utilisation du cannabis médical reste autorisée comme par exemple en Hollande, en Belgique, en Espagne ou prochainement en Suisse et ou Allemagne. Ce n’est pas le cas pour la France où l’utilisation du cannabis reste à l’heure actuelle toujours interdite, même pour un usage médical contrôlé (sauf dérogations spéciales sous la forme d’une Autorisation Temporaire d’Utilisation).

Selon une étude canadienne publiée cette semaine dans la revue Canadian Medical Association Journal (Smoked cannabis for chronic neuropathic pain : a randomized controlled trial. Mark A. Ware et al. CMAJ. 2010. DOI :10.1503/cmaj.091414), le cannabis pourrait apporter un soulagement dans la prise en charge de certaines douleurs neuropathiques chroniques. Sachant que ce genre de douleurs est pris en charge par des traitements médicamenteux qui ne sont pas toujours efficaces et qui sont souvent grévés d’effets secondaires significatifs, cette étude offre ici une nouvelle approche intéressante.

Comme le dit l’auteur principal de l’étude, le Dr Ware qui est aussi Directeur de Recherche Clinique à l’unité de prise en charge de la douleur Alan Edwards de l’Université McGill : « il s’agit de la première étude conduite où les patients sont autorisés à fumer le cannabis à leur domicile et à monitorer directement l’effet sur leur symptômes ».

Dans cette étude, de faibles doses de cannabis inhalé (25 mg de cannabis contenant 2.5, 6.0 et 9.4 % de tétrahydrocannabinol – THC) étaient fumées à raison de 3 fois par jour pendant une période de 5 jours. Seules les doses à environ 10 % de THC offraient un soulagement net et rapide des douleurs avec de plus un effet positif sur l’amélioration de l’humeur et la qualité du sommeil. Les effets étaient moins prononcés pour les doses de THC plus faibles.
Citant le Dr Ware : « les patients suivis dans l’étude souffraient tous de douleurs provoquées par des lésions du système nerveux d’origine traumatique ou chirurgicale et qui n’étaient pas contrôlées par les traitements antalgiques classiques ».

Toujours d’après ce médecin, « cette étude est une étape importante car elle montre très nettement l’efficacité thérapeutique analgésique du cannabis à haute dose sur une brève période chez les patients souffrant de douleurs neuropathiques chroniques. Cependant, d’autres études ultérieures, à plus grande échelle et de durée plus longue seront nécessaires pour mieux évaluer l’efficacité et la sécurité à long terme du cannabis à usage médical ».

Docteur Erard de Hemricourt pour News Santé ©2010
Crédit photo : Image domaine public -licence Wikimedias Commons