Fortes chaleurs, adaptez votre alimentation



Le 1er juin dernier le niveau de veille saisonnière du plan national canicule 2010 était déclenché par le Ministère de la Santé. Rappelons que ce plan sera désactivé le 31 août prochain sauf conditions météorologiques particulières justifiant son maintien.

Même si on ne parle pas de canicule pour le moment en France, les températures sont déjà très élevées sur de nombreuses régions et le resteront encore aujourd’hui. L’occasion donc de faire le point sur les dernières recommandations de l’ANSES, l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail en ce qui concerne l’alimentation.

En cas de fortes chaleurs il est en effet indispensable d’adapter son alimentation afin de diminuer les risques de déshydratation.

Il est tout d’abord recommandé de boire beaucoup d’eau sans attendre d’avoir soif (1.5 à à 2 litres par jour sauf en cas de contre-indication médicale) et de ne pas consommer d’alcool ni de boissons à forte teneur en caféine ou en sucre.

Lors d’un épisode de fortes chaleurs pensez également à consommer des aliments riches en eau tels que les fruits ou les crudités. Melons, pastèques, fraises, pêches, agrumes, concombres, tomates, courgettes seront donc les bienvenus sur votre table (sauf en cas de diarrhées).

Afin de recharger l’organisme en sels minéraux vous devrez accompagner la prise de boissons non alcoolisées d’une alimentation solide, en fractionnant si besoin les repas (pain notamment complet, soupes)…

Les personnes âgées et les jeunes enfants (notamment les enfants âgés de moins de 3 ans), sont particulièrement exposés aux risques de déshydratation et aux coups de chaleur. C’est pourquoi des recommandations leurs sont destinées.

Pour en savoir plus, connectez-vous sur le site de l’Anses.

Laisser un commentaire