1366 cas de noyades entre le 1er juin et le 30 septembre 2009



Comme chaque été les vacances riment souvent avec baignades ! A la mer, en rivière, en lac ou en piscine elles se multiplient d’autant plus que la chaleur est bien désormais installée sur le pays. Mais si les vacances riment souvent avec insouciance, la baignade elle doit rester synonyme de vigilance ! L’an dernier encore de nombreuses noyades ont été recensées en France. Ainsi entre le 1er juin et le 30 septembre, l’Institut de veille sanitaire a recensé 1366  noyades accidentelles, dont 462 sont à l’origine d’un décès (en moyenne 4 décès par jour).

C’est beaucoup trop même et c’est pourquoi il convient de rappeler à tous que la prévention reste le premier moyen de protection contre les noyades accidentelles. C’est vrai pour les petits mais aussi pour les  grands. Objectif que tout le monde puisse passer des vacances en toute sérénité.

Cette actualité est l’occasion de se replonger dans la brochure de l’Inpes éditée l’été  dernier « Mode d’emploi de la baignade, pour un été en toute sécurité ». Dans cette brochure toujours téléchargeable ici, vous trouverez tous les conseils pour que vos baignades se déroulent dans les meilleures conditions possibles et en toute sécurité.

Parmi les précautions à prendre il est tout d’abord recommandé de se baigner en zone surveillée et donc encadrée par des professionnels. Objectif : être secouru plus rapidement en cas de problème. Il est également important de se renseigner sur la nature des vagues, des courants et des marées dans le secteur où vous vous trouvez. Pour mémoire il existe des consignes de sécurité sur les plages. Il est impératif de les respecter  : drapeau vert : baignade surveillée et absence de danger particulier ; drapeau jaune : baignade dangereuse mais surveillée ; drapeau rouge : interdiction de se baigner.

Dans tous les cas vous devez vous assurer que vous êtes en forme avant de vous baigner. Si vous ressentez la moindre fatigue ou le moindre frisson ne surestimez pas votre niveau de natation et évitez d’aller vous baigner. A noter qu’il est plus difficile de nager en milieu naturel (mer, lac, rivière) qu’en piscine.

Evitez également les baignades en cas de repas copieux, de consommation d’alcool ou encore d’exposition prolongée au soleil. Ce n’est pas toujours compatible avec une baignade en toute sécurité. Enfin, et c’est important, prévenez vos proches quand vous allez vous baigner.

Parmi les autres recommandations : entrez progressivement dans l’eau et prenez garde aux vagues qui peuvent être dangereuses.. En cas de danger, ne cherchez pas à lutter contre le courant et les vagues, vous risqueriez de vous épuiser. Si vous êtes fatigué(e), allongez-vous sur le dos pour vous reposer. Cette position permet de dégager les voies aériennes et de respirer normalement pour pouvoir appeler de l’aide.

Terminons par les enfants qui doivent faire l’objet d’une surveillance particulière. Il vous est recommandé de rester avec eux quand ils jouent au bord de l’eau et de baigner en même temps qu’eux même si ça ne leur plaît pas. Il en va de leur sécurité. S’ils ne savent pas nager vous devez les équiper de brassards adaptés à leur taille et portant la norme NF 1311138-1. Attention, et on ne le répétera jamais assez, les bouées et autres matelas pneumatiques ne protègent pas de la noyade !!!

D’autre part rappelons que les  piscines privées en plein air doivent désormais obligatoirement être équipées d’un dispositif de sécurité : barrière, couverture, abri de piscine ou alarme sonore. Attention toutefois ces dispositifs ne remplacent en aucun cas la surveillance active et permanente des enfants.

Afin de pouvoir intervenir rapidement en cas de danger, déposez à côté de la piscine une perche et une bouée ainsi qu’un téléphone qui, le cas échéant, vous permettra d’alerter les secours le plus rapidement possible.

Laisser un commentaire