La maltraitance des seniors est une réalité…parlons-en !



Hier, mardi 15 juin 2010, s’est déroulée la 5ème journée mondiale contre la maltraitance des personnes âgées. L’occasion de rappeler que la maltraitance des seniors est une bien triste réalité qu’il est temps de dénoncer.

On ne le sait peut-être pas assez mais de nombreuses personnes âgées, en particulier les plus fragiles d’entre elles, sont victimes chaque année d’actes révoltants, contraires au respect de la dignité et souvent au droit : indélicatesses, négligences, traitements dégradants, abus de confiance, pressions financières, démarchages commerciaux abusifs, violences verbales voire actes de maltraitance physiques sont quelques uns des maux auxquels elles sont exposées. Prendre simplement conscience de cette réalité est encore le meilleur moyen de prévention.

Et pour tenter justement de remédier à ces situations un numéro national d’appel contre la maltraitance des personnes âgées et des personnes handicapées a été lancé en 2008 par Valérie Létard, secrétaire d’Etat à la solidarité. Ce numéro c’est le 3977, un numéro ouvert du lundi au vendredi, de 9h à 19h. Le coût est celui d’une communication locale depuis un poste fixe France Télécom (pour les appels depuis un portable ou une ligne neuf, cegetel etc… les prix varient selon l’opérateur) .

Depuis le lancement de ce numéro 10 000 dossiers ont été traités :

• 70 % concernent une situation à domicile
• Les maltraitances principalement citées à domicile sont les maltraitances psychologiques (35 % des dossiers), financières
(18%) et physiques (17%)
• 49 % citent un membre de la famille comme auteur présumé des actes de maltraitance

A l’occasion de cette journée Les petits frères des Pauvres, AFBAH, ALMA France ont décidé d’unir leurs efforts afin de rappeler que les personnes âgées n’ont pas à rester seules face à des maltraitances. Les associations appellent à la mobilisation de tous et réclament que la lutte et la prévention de la maltraitance deviennent une cause nationale.

Dans tous les cas, si vous êtes victimes ou témoins de maltraitances envers une personne âgée ou un adulte handicapé, n’hésitez pas à composer le 3977.

II ne s’agit ni d’accuser, ni de porter de jugement, mais de demander la vigilance bienveillante de tous afin de soutenir les plus fragiles.

Source : Secrétariat d’Etat à la Solidarité – communiqué petits frères des Pauvres, AFBAH, ALMA France

Laisser un commentaire