Implants mammaires : 500 plaintes déposées



Dans ce qu’il est désormais convenu d’appeler l’affaire des implants mammaires de la société Poly Implant Prothèse 500 plaintes ont été déposées ce matin devant le tribunal de grande instance de Marseille. A l’origine de ces plaintes en série des femmes portant ces implants défectueux. Par cette action elles souhaitent obtenir le remplacement systématique et gratuit des prothèses et pour certaines des indemnités pour le préjudice subi.

Bref retour sur cette affaire. Fin mars l’Agence de sécurité sanitaire des produits de santé décide de suspendre la commercialisation et l’utilisation des implants mammaires de la société Poly Implant Prothèse. En cause une augmentation du nombre de ruptures de ces prothèses pré remplies de gel de silicone. Après une visite de contrôle effectuée dans les locaux de cette société, l’Afssaps constate que ces prothèses ne sont pas conformes à la réglementation en vigueur le gel de silicone utilisé étant différent de celui qui avait été déclaré lors de la mise sur le marché.

Une enquête préliminaire pour « faux et usage de faux, publicité mensongère, tromperie sur les qualités substantielles d’un produit et mise en danger de la vie d’autrui », a été ouverte par le parquet de Marseille le 23 mars dernier. Elle est toujours en cours.

La société Poly Implant Prothèse basée à la Seyne-sur-Mer est aujourd’hui en redressement judiciaire.

Laisser un commentaire