Grippe A : création d’une commission d’enquête



C’est fait. La commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale a accepté la proposition de résolution tendant à la création d’une commission d’enquête sur la manière dont a été programmée, expliquée et gérée la campagne de vaccination contre la grippe A (H1N1).

C’est dans le cadre du « droit de tirage » prévu par l’article 141 du Règlement de l’Assemblée nationale que le groupe Nouveau Centre a demandé, lors de la Conférence des présidents du 19 janvier 2010, l’inscription à l’ordre du jour de la proposition de résolution de Jean-Christophe Lagarde tendant à la création de cette commission d’enquête qui doit être examinée en séance publique le 24 février prochain.

L’objectif principal de cette commission d’enquête est étudier les raisons du « non-succès » de la campagne de vaccination et voir comment il est possible de mettre en œuvre un plan de vaccination plus efficace en cas de nouvelle pandémie.

Les députés à l’origine de cette proposition rappellent que malgré la campagne d’information, le nombre de personnes vaccinées –soit environ 5,7 millions – est resté relativement modéré, notamment en proportion du nombre de vaccins acquis.

Rappelons que la France a commandé 94 millions de doses de vaccins contre le virus H1N1. Or, seuls 7% des Français se sont fait vacciner. Ce résultat n’étant pas satisfaisant, les députés du Nouveau Centre ont donc demandé l’ouverture de cette commission d’enquête qui devra dire, si oui ou non, cette crise a été bien gérée par les autorités.

2 commentaires

  • cette enquete doit faire connaitre le role de l’academie de medecine dans cette affaire ou des industriels sont les benficiaires , « pour les antennes relais » depuis un an, l’academie dissimuledans tous les document qu’elle publie ,les risques liés a la compatibilité electromagnetique et la limite de 3V/m (pourtant incrit noir sur blanc dans la notice d’utilisation des outils de travail des medecins) ce qui favorise encore des interet industriel.

    l’academie de medecine toujours du coté des industriels ! est ce une coincidence?

  • La mortalité de la grippe A est environ 25 fois moindre que celle de la grippe saisonnière. De quoi alimenter le débat sur la vaccination et la prescription systématique (et la délivrance gratuite) du Tamiflu, qu’une étude scientifique vient d’ailleurs de dézinguer.

Laisser un commentaire