Grippe A/H1N1: 253 réactions allergiques au vaccin



vaccinDans un communiqué de presse l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des produits de santé indique avoir eu avoir eu connaissance de 253 signalements d’effets indésirables (sur 380 000 doses de vaccin PANDEMRIX) survenus chez des personnes ayant décidé de se faire vacciner contre le virus H1N1 entre le 21 octobre et le 22 novembre novembre.

La majorité des cas rapportés (96%) a été d’intensité bénigne à modérée. Le système de pharmacovigilance a enregistré 220 signalements d’effets indésirables non graves correspondant à un total de 742 réactions indésirables survenus dans les heures suivant la vaccination.

A cela s’ajoutent 24 cas jugés médicalement significatifs (dont 8 déjà signalés lors du précédent bulletin). Ces cas ont nécessité une surveillance particulièrement mais leur évolution a été favorable. Il s’agit de réactions indésirables dont l’intensité a entrainé une gêne fonctionnelle importante et/ou une incapacité temporaire : syndromes grippaux, adénopathies, douleurs au site d’injection, fourmillements des extrémités, nausées, sensations vertigineuses, malaise avec perte de connaissance.

Parmi ces 253 cas, 9 notifications d’effets « graves » ayant nécessité une hospitalisation (dont 5 déjà signalés lors du précédent bulletin). Les quatre nouvelles observations concernent :

• un homme de 29 ans sans antécédents, présentant 7 jours après la vaccination des frissons associés à des myalgies et paresthésies (fourmillements) des 2 membres supérieurs et du membre inférieur droit. Les examens ont permis d’exclure formellement
un diagnostic de syndrome de Guillain-Barré. L’évolution a été favorable.
• une jeune fille de 14 ans hospitalisée quelques heures le jour même de sa vaccination pour une réaction locale importante au niveau du site d’injection associée à une forte fièvre. L’évolution a été favorable en 48 heures.
• une femme de 38 ans ayant présenté une gêne laryngée importante avec toux dans les minutes suivant l’injection, sans autre signe cardio-pulmonaire, d’évolution rapidement favorable sous traitement symptomatique.

Pour la 4eme observation le lien avec la vaccination est exclu.

Dans son communiqué l’Afssaps précise que la plupart des cas déclarés au système de pharmacovigilance correspondent à des effets attendus de ce vaccin qui ne remettent pas en cause la balance bénéfice-risque du vaccin Pandemrix et rappelle que tout évènement indésirable observé après l’administration du vaccin peut être lié à une autre cause (antécédents, affections en cours chez le patient). Par conséquent, l’analyse de la causalité nécessite d’avoir toutes les informations disponibles afin de permettre d’évaluer le rôle propre du vaccin lui même.

3 commentaires

  • arrêter la psychose
    tout vaccin quelqu’il soit amène des réactions allergiques.
    A bon entendeur….

  • Je conseille aux enfants et aux femmes enceintes de se faire vacciner, mais pour les autres il vaut mieux pas.

  • En gros, si je comprends bien la recommandation de l’Afsapps, on doit rechercher n’importe quoi dans les antécédents qui pourraient expliquer les symptômes correspondant à des effets secondaires ? Si j’étais naïf, je me demanderais si celà ne risque pas d’introduire quelque biais statistiques, tout comme le « chemin de croix » pour déclarer des effets secondaires …

Laisser un commentaire