Allocations maladie suspendues pour un sourire



facebook-f-logoEn dépression depuis le 14 février 2008,  Nathalie Blanchard, une jeune québecquoise de 29 ans vivant à Bromont (Québec) vient de voir ses allocations maladies suspendues par sa compagnie d’assurance. En cause, d’après ses déclarations en tout cas, plusieurs photos postées sur son profil Facebook où l’on voit la jeune femme s’amuser auprès de Chippendales, lors de vacances au soleil ou lors d’une fête donnée pour son anniversaire. Sur ces clichés, la jeune femme sourit et paraît heureuse…

Trop heureuse pour une dépressive ? Visiblement la compagnie d’assurance le pense et a décidé de suspendre le versement de ses allocations. Interrogée par plusieurs médias locaux, Manulife, la compagnie d’assurance,  a reconnu qu’elle se servait des réseaux sociaux comme Facebook pour traquer les fraudeurs mais qu’elle ne se basait pas uniquement sur les profils Facebook pour prendre des décisions très  lourdes de conséquences.

De son côté la principale intéressée affirme avoir suivi les conseils de son médecin, à savoir s’amuser le plus possible, afin d’oublier ses problèmes. Elle a également indiqué qu’elle n’avait pas envie que tout le monde sache qu’elle était malade et en pleine dépression.

Un recours a été déposé devant la Cour supérieure du Québec pour obtenir le rétablissement des allocations. La jeune femme s’est dit prête à subir des examens médicaux.

Laisser un commentaire