Grippe A/H1N1: 91 réactions allergiques au vaccin



vaccinDans un communiqué de presse publié hier vendredi 13 Novembre 2009, l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des produits de santé a indiqué avoir eu connaissance de 91 signalements d’effets indésirables (sur 100 000 doses de vaccin PANDEMRIX) survenus chez des personnes ayant décidé de se faire vacciner contre le virus H1N1 entre le 21 octobre et le 10 novembre.

La vaccination du grand public n’ayant officiellement commencé que le jeudi 12 novembre, il s’agit vous l’aurez compris d’effets indésirables survenus chez des personnes appartenant aux personnels de santé, médico-sociaux et de secours des établissements hospitaliers.

Parmi ces 91 cas, 4 notifications d’effets « graves » : deux affections neurologiques, une réaction allergique et une affection respiratoire.

Parmi ces 4 cas, celui de cette femme de 37 ans sans antécédents médicaux particuliers qui, 6 jours après la vaccination par Pandemrix, a présenté des paresthésies (fourmillements, troubles de sensibilité), ascendantes des pieds jusqu’au cou et irradiant vers les membres supérieurs. Après échanges plasmatiques en hôpital de jour, une régression des signes cliniques a été constatée ce qui a permis son retour à domicile.

Dans ce cas précis c’est un diagnostic de syndrome de Guillain-Barré de forme modérée qui est suspecté. Cependant, les résultats des examens en cours sont nécessaires pour établir la cause.

Le syndrome de Guillain-Barré est une maladie auto-immune inflammatoire du système nerveux périphérique qui reste relativement rare. Son incidence annuelle est d’environ 2,8 cas pour 100.000 habitants par an (données du PMSI 2004-2008).  Ce syndrome se caractérise par une faiblesse voire une paralysie progressive, débutant le plus souvent au niveau des jambes et remontant parfois jusqu’à atteindre les muscles de la respiration puis les nerfs de la tête et du cou.  Dans la majorité des cas, les personnes atteintes récupèrent leurs capacités physiques au bout de 6 à 12 mois

On estime qu’aujourdh’ui en  France 1 700 patients sont hospitalisés chaque année pour un Syndrome de Guillain-Barré, un risque qui augmente lorsqu’on est atteint de la grippe.

Dans son communiqué l’Afssaps précise que la plupart des cas déclarés au système de pharmacovigilance correspondent à des effets attendus de ce vaccin qui ne remettent pas en cause la balance bénéfice-risque du vaccin Pandemrix. Sur ces 4 cas « graves », deux font partie des catégories d’effets indésirables identifiés dans le plan de gestion des risques européen et national des vaccins H1N1.

Source des informations : Communiqué de l’Afssaps – Encyclopédie médicale Orphanet

Laisser un commentaire