AVC : Une révolution est en marche



avcComme nous vous l’avons préalablement indiqué, nous célébrons en ce jeudi 29 octobre la 7eme  journée mondiale de l’accident vasculaire cérébral. L’occasion pour nous de  revevir quelques instants sur l’étude  (RECANALISE) conduite à l’hôpital Bichat (AP-HP) par le Professeur Amarenco et rendue publique dans le courant mois d’Août.

Selon cette étude une  méthode révolutionnaire vient d’être mise au point. Elle  permettrait de guérir 93% des patients victimes d’un AVC dans le cadre d’un traitement en urgence survenant dans les moins de 3 heures suivant le début des symptômes (toute demi-heure perdue au-delà de 3h30, c’est 20% de guérison en moins).

Cette nouvelle méthode est en fait la combinaison des 2  techniques existantes aujourd’hui pour traiter les accidents vasculaires cérébraux.

* L’injection intra-veineuse (au pli du coude) d’un médicament appelé Actilyse® (alteplase). Cette technique permet de guérir le patient dans 40% des cas, mais seulement si l’injection a débuté moins de 3 heures après les premiers symptômes d’AVC.
* La délivrance du médicament (alteplase) directement au contact du caillot qui bouche l’artère, en passant par l’intérieur des artères un micro-cathéter. Cette technique permet de déboucher l’artère dans 60 à 70% des cas.

Interrogé par  Sandrine Boidy-Pruvot de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, le  professeur Pierre Amarenco déclare : « Le nombre de guérison immédiate est très important : 60% des patients traités par la nouvelle méthode comparativement à 39% des patients traités par voie intraveineuse conventionnelle. Enfin, 57% des patients traités par la nouvelle technique ont été guéris dans les 3 mois comparativement à 44% des patients traités par la méthode conventionnelle. Un des résultats les plus remarquables est que plus vite l’artère est débouchée, plus de chance a le patient de guérir dans les 3 mois »

Il faut savoir qu’aujourd’hui l’AVC est la 3eme cause de mortalité en France. L’AVC touche les personnes de tous âges : La moyenne d’âge des patients atteints d’AVC est de 73 ans Mais parmi les 150 000 français atteints d’AVC chaque année, 20% (30 000) sont des sujets de moins de 55 ans.

En cas de symptômes d’AVC (faiblesse musculaire ou une paralysie ; perte de la sensibilité; difficulté de langage; trouble visuel; perte de l’équilibre ou de la coordination des mouvements des membres ou mal de tête, d’apparition brutale, inhabituel et très intense) il n’y a pas une minute à perdre.

Appeler le 15 ou le 112. L’AVC est une urgence « toute minute perdue c’est 2 millions de neurones détruits ». Pour plus d’informations sur les AVC : http://www.attaquecerebrale.org

Cette méthode consiste  a déboucher l’artère occluse par un caillot sanguin à l’intérieur du cerveau. Il faut savoir que dans 80% des cas, l’accident vasculaire  cérébral est provoqué par un caillot sanguin qui bouche une artère du cerveau. Les 20% restants, c’est une hémorragie qui est en cause

Laisser un commentaire