Les cosmétiques pour bébés sont conformes



bain-bebeA l’automne dernier, le Comité pour le développement durable en santé (C2DS) alertait l’Afssaps (Agence Française de sécurité sanitaire des produits de santé) sur la possible toxicité de certains ingrédients entrant dans la composition d’échantillons de produits cosmétiques destinés aux bébés distribués dans le cadre des maternités aux femmes en post-partum et à leurs nouveau-nés. Ces produits font le plus souvent partie des fameuses malettes distribuées gratuitement aux jeunes mamans dans les maternités.

Cette alerte  a donc conduit l’Afssaps, en liaison avec la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) à mener plusieurs actions destinées à renforcer la surveillance du marché qu’elle effectue déjà sur ces produits qui, rappelons le, font déjà l’objet d’une surveillance particulière.

Il ressort de cette enquête que les produits répondent, dans leur ensemble, aux normes actuellement et aux dispositions règlementaires en vigueur concernant la composition, la qualité microbiologique, l’étiquetage et le contenu du dossier réglementaire.

Toutefois et si le constat est globalement favorable (peu de mesures de police administratives ont été prises) l’Afssap précise que  cela ne doit pas masquer certaines insuffisances en ce qui concerne la qualité des documents fournis à l’appui de l’évaluation spécifique de la sécurité de ces produits pour la santé des enfants de moins de trois ans.

En effet ces éléments n’ont pas été jugés satisfaisants ou pas entièrement satisfaisants en raison, notamment,de l’absence d’un raisonnement étayé spécifique à cette population et/ou de l’absence de prise en considération des recommandations du SCCP.

C’est d’ailleurs pour cela qu’un projet de recommandations a été élaboré par le groupe de travail placé auprès du Directeur Général de l’Afssaps. Ce projet a été adopté par la Commission de cosmétologie lors de sa réunion du 12 octobre 2009 et fait actuellement l’objet d’une consultation publique. Il devrait être finalisé à la fin decette année. L’objectif  aider les opérateurs à améliorer la qualité de leurs évaluations. A noter que la France présentera aux autres pays de l’Union européenne les résultats des contrôles réalisés afin d’appeler leur attention sur la nécessité de renforcer les vérifications de ces produits sur le marché européen.

Enfin , et compte l’importance en termes sanitaires de la population des enfants de moins de trois ans, les autorités de surveillance du marché  indiquent maintenir  une vigilance particulière sur les produits cosmétiques destinés aux nourrissons et aux enfants de moins de 3 ans dans leurs inspections.

Laisser un commentaire