La pillule EllaOne ou pilule du surlendemain



contraceptiondurgenceDepuis une semaine la pilule EllaOne ou pilule du surlendemain est en vente dans les pharmacies françaises.

Seule différence avec la désormais célèbre pilule du lendemain, EllaOne n’est délivrée que sur ordonnance au prix de 30 euros (non remboursé).

Mais EllaOne c’est quoi ? C’est est un nouveau contraceptif féminin qui a reçu en mai dernier, une autorisation de mise sur le marché européen.

Ellaone est à prendre dans les cinq jours qui suivent un rapport sexuel non protégé ou en cas d’échec d’une méthode contraceptive.
Ce nouveau contraceptif reçu l’aval du comité des médicaments à usage humain (CHMP) qui a estimé que les bénéfices de cette pilule étaient supérieurs à ses risques pour la contraception d’urgence dans les cinq jours qui suivent un rapport sexuel non protégé ou en cas d’échec d’une méthode contraceptive.

C’est d’ailleurs le comité des médicaments à usage humain (CHMP) qui recommandé l’octroi d’une autorisation de mise sur le marché.

EllaOne a bien sûr fait l’objet d’une étude préalable auprès de 1.533 femmes (âgées en moyenne de 24 ans). Toutes avaient demandé une contraception d’urgence entre deux et cinq jours après un rapport sexuel non protégé ou en cas d’échec d’une méthode contraceptive. Parrallèlement une étude complémentaire portant sur la comparaison d’Ellaone avec le lévonorgestrel (un autre médicament utilisé pour la contraception d’urgence) a été menée. Cette étude incluait des femmes qui avaient pris le médicament dans les deux jours suivant un rapport sexuel non protégé ou en cas d’échec d’une méthode contraceptive.

Parmi les femmes qui ont participé à l’étude principale jusqu’à la fin, 2,1% (26 sur 1 241) ont été enceintes, un chiffre inférieur aux 5,5% des femmes qui auraient pu être enceintes si elles n’avaient utilisé aucune méthode contraceptive. La pilule a donc évité environ trois cinquièmes des grossesses attendues.

Quant à l’étude supplémentaire elle a également étayé l’efficacité d’EllaOne.

Parmi les effets indésirables les plus couramment observés (chez plus d’une patiente sur 10) des douleurs abdominales (mal au ventre) et des troubles de la menstruation (problèmes en ce qui concerne les règles). Pour une description complète des effets indésirables observés sous EllaOne, voir la notice.

A notre que cette pilule ne doit pas être utilisée chez les personnes pouvant présenter une hypersensibilité (allergie) à l’ulipristal acétate ou à l’un des autres composants. Elle ne doit pas non plus être utilisé par les femmes déjà enceintes.

Laisser un commentaire